Session 6 : Honte et narcissisme (2019)

La phénoménologie insiste sur le fait que ce que l’on appelle « phénomène » ne se limite que rarement à ce qui apparaît, à ce qui est vécu comme un donné. Il est la plupart du temps nécessaire de se livrer à un véritable travail d’explicitation, de dépli, afin de permettre au phénomène d’apparaître. Ainsi en est-il de la honte : parfois consciente et éprouvée comme émotion, parfois confondue avec la culpabilité, parfois ressentie sous des formes atténuées comme la pudeur, l’embarras ou la timidité, souvent aussi non consciente, non identifiée, non formulée mais néanmoins essentielle, elle peut alors n’apparaître qu’au terme d’un travail de mise à jour dont la psychothérapie peut fournir l’occasion. Il importe donc de différencier la honte éprouvée, apparentée aux émotions, et la honte essentielle, ou existentielle, qui, comme l’angoisse existentielle, peut constituer un fond permanent, arrière-plan de nombre d’expériences conscientes. La honte concerne la façon dont nous sommes et avons été accueillis, acceptés et reconnus par notre environnement significatif. Elle désigne un vécu d’indignité, de faiblesse, d’impuissance, d’inadéquation, de dépendance, de fragilité, d’incohérence sous le regard de l’autre : « Tel que je suis, je ne suis pas digne d’appartenir à la communauté des humains. » En cette formulation se trouve résumée la double dimension de l’expérience : une dimension identitaire et une dimension de lien et d’appartenance. La honte est déficit de reconnais- sance et, par là même, rupture de lien. »

Intervenant

Jean-Marie Robine (France)

Psychologue clinicien, gestalt-thérapeute, didacticien agréé par le SNPPsy et superviseur. Il est le fondateur de l’IFGT et co-fondateur de l’EAGT ainsi que “full Member“ du New York Institute for Gestalt Therapy. Il est formateur international, auteur de plusieurs ouvrages de Gestalt-thérapie traduits en plusieurs langues et de nombreux articles ainsi que membre du comité de rédaction de plusieurs revues internationales de gestalt-thérapie.

Dates

10-11-12 mai 2019

Lieu

Résidence internationale
44, rue Louis Lumière
75020 Paris