Trouver sa forme singulière d’écriture clinique

L’écriture est un moment tout à fait important et nécessaire du travail thérapeutique, car elle vient constituer un appui très précieux pour le praticien.

En effet se mettre en possibilité d’écrire sa clinique peut permettre de

- ralentir
- appréhender de plus en plus finement l’expérience de la situation thérapeutique
- comprendre avec plus d’acuité les enjeux cliniques - transmettre pour témoigner et rendre compte de la pertinence d’une méthodologie de travail
- sortir, à la fois pour soi, les pairs et le public, de l’implicite, du mystérieux ou du magique

L’écriture suppose un certain effort : elle demande de s’extraire d’une confluence et elle prend du temps, mais c’est un effort qui peut s’avérer gratifiant et stimulant.

En effet, l’écriture vient se mettre au service de la mobilisation du thérapeute et lui permettre de rester curieux, intéressé, vigilant quant au processus thérapeutique en cours.

Cet atelier se propose ainsi de réhabiliter le moment de l’écriture comme part nécessaire et éclairante du travail thérapeutique et de donner aux participants quelques moyens pour mettre en évidence et en œuvre leur propre manière de s’adonner à l’écriture clinique.

Intervenantes

Brigitte Lapeyronnie-Robine

Médecin psychiatre, ancien interne des Hôpitaux psychiatriques.
Gestalt-thérapeute didacticienne et superviseur.
Formatrice internationale, psychothérapeute, agréée par le Collège Européen de Gestalt-thérapie.

Dominique Michel

Gestalt-thérapeute, directrice adjointe de l’IFGt, participe au Comité de rédaction des Cahiers de Gestalt-thérapie depuis 2003.

Dates

9-10-11 décembre 2016

Lieu

IFGT 87, cours d’Albret, Bordeaux, 33000
Salle l’Exprimerie